KARREVELD

« L’asbl Pouvoir Organisateur Pluriel a pour mission d’ouvrir des écoles secondaires d’enseignement général à pédagogie active (…) Les objectifs sont ambitieux, le délai court et le budget limité. La proposition doit traduire les valeurs de l’école, en mettant l’accent sur la durabilité́, la nature, l’interaction avec le quartier et la reconnaissance et la valorisation du bâtiment existant. (…) Le projet d’AgwA repose sur une analyse approfondie de la situation actuelle (…). D’une part, l’extension demandée est placée contre le mur mitoyen, plus haut sur la par- celle. Via cette intervention, la façade aveugle est activée et l’ensemble de l’école reçoit une adresse sur la Chaussée de Gand. L’entrée de l’école, située à l’intersection du bâtiment existant et de son extension, est ainsi reconnaissable. D’autre part, les espaces non aménagés reçoivent chacun un statut clair : une avant-cour dotée d’une zone verte adjacente d’un côté́, une cour de récréation asphaltée à l’arrière de l’autre. De cette manière, l’avant-cour est accessible en dehors des heures de classe. La salle de sport et la salle polyvalente peuvent entre ouvertes au voisinage via l’avant-cour ».(Extrait de la Factsheet du BMA)

STABILITE:

Bâtiments neufs o Fondations sur pieux, plus poutres d’équilibre. Dalle sur sol, 15 cm d’épaisseur.Construction neuve en poussant la préfabrication au maximum, y compris pour les finitions des façades. o Pour l’aile de classe : structure poteaux poutres, planchers et toiture en hourdis précontraints de grande portée, voiles en prémurs, façades en prémurs isolants, le contreventement est réalisé par les voiles pignons et par le bâtiment existant, création d’un grand escalier en béton sur plan circulaire. o Pour l’aile de sport : structure poteaux poutres, planchers en hourdis précontraints de grande portée,toiture en bacs acier, façades en prémurs isolants, le contreventement est réalisé par les voiles pignons et par le bâtiment existant.

Bâtiments existants Le bâtiment existant a dû être transformé de façon importante au niveau du rez de chaussée et du premier étage. Ces travaux ont demandé des études préliminaires très détaillées afin de vérifier la faisabilité des travaux et de préciser le phasage et certains moyens d’exécution.
o Intervention lourde sur les façades avant et arrière afin de modifier le régime des ouvertures. Besaçage de grande hauteur sous charges élevées. Structures temporaires importante. o Démolition partielle de la dalle du haut sous-sol. Nécessité d’un phasage complexe des travaux afin de ne pas mettre la stabilité globale de l’immeuble en danger. o Création d’un grand escalier sculptural en béton sur plan circulaire

TECHNIQUES ET CONCEPTION ENERGETIQUE: La réflexion en matière de techniques spéciales s’inscrit dans une logique de limitation des coûts d’investissement et d’exploitation ; et de l’impact environnemental. Elle applique dans l’ordre les trois principes suivants : o Réduction des besoins en énergie o Utilisation rationnelle de l’énergie par l’utilisation de systèmes performants o Production à faible consommation d’énergie primaire voire renouvelable La philosophie générale adoptée vise donc à réduire au maximum les consommations énergétiques tout en favorisant le confort et la sécurité d’utilisation ainsi que la limitation des coûts d’investissement. Les principales technologies “durables” mises en œuvre sont les suivantes : o Isolation thermique poussée, conforme aux exigences PEB o Ventilation double-flux avec récupération de chaleur à haut rendement et réseau de distribution basse vitesse, basse pression o Limitation des surchauffes par rafraîchissement naturel par l’air extérieur via des stratégies de free- et de night-cooling o Chaufferie centralisée équipée de chaudières à condensation et boiler ECS séparé à condensation o Eclairage de type LED très basse-consommation et extinction automatique par détection d’absence o Limitation et temporisation du rejet d’eau de pluie à l’aide de citernes de récupération d’eau pluviale (3 m³) et revalorisation pour l’alimentation des sanitaires, et d’un bassin d’orage (22 m³) Autres techniques étudiées et mises en œuvre : o Égouttage o Sanitaire (distribution d’eau chaude et froide, y compris protection incendie (hydrants et sprinklage), évacuation des eaux usées) o Gaz naturel (alimentation et distribution intérieure) o Système de chauffage (production, distribution et émission de chaleur + régulation) o Électricité moyenne tension 400 kVA o Électricité « courants forts » 220 / 380V : prises et alimentations force motrice, éclairage o Électricité « courants faibles » : téléphonie, télédistribution/data, détection incendie, contrôle d’accès, détection intrusion et vidéosurveillance o Installations de levage : ascenseur

Photos: AgwA, © S. Malaud

Lieu des prestations : Chaussée de Gand 615 à 1080 Molenbeek
Maitre de l'Ouvrage : POP
Partenaires du projet : architectes – AgwA
stabilité – JZH & Partners
TS et PEB - JZH & Partners
Entreprise générale : ACH
SUPERFICIE DU PROJET : +/- 2800 m² neuf + interventions dans bâtiments existants
DELAI D’EXECUTION : études 2019-2020, exécution 2021-2022, en cours
PHASE(S) CONCERNEE(S) : études, dossiers d'exécution, chantier
MONTANT DES TRAVAUX : +- 5.750.000 € HTVA
Total estimé des travaux de stabilité : +- 1.090.000 € HTVA
Total estimé des travaux de techniques spéciales : +- 2.150.000 € HTVA